Les traitements médicamenteux de l'incontinence

La thérapie médicamenteuse

La thérapie médicamenteuse est un traitement de l'incontinence qui permet de traiter un panel restreint des types d'incontinence. En général, elle ne prend effet efficacement que sur l’incontinence liée à une vessie hyperactive, c’est-à-dire l’incontinence par urgenturie encore appelée par impériosité ou par hyperactivité vésicale.

Le mécanisme chimique de l’incontinence par impériosité

Lors de l’incontinence par urgenturie, la contraction de la vessie est gérée par les récepteurs dénommés récepteurs muscariniques, contenus dans le muscle de la paroi vésicale. Cette contraction se produit lorsque la molécule d’acétylcholine libérée par les neurones se fixe sur les récepteurs muscariniques par le biais du nerf parasympathique. C’est ce mécanisme chimique qui permet la contraction du muscle vésicale.

C’est ici qu’intervient les médicaments car ils agissent sur ces récepteurs muscariniques de la vessie en les bloquant et ainsi diminuent la fréquence de ses spasmes.

Normalement les personnes sans problèmes d’incontinence ne libèrent cette molécule que lorsque la vessie a nécessairement besoin d’être vidangée mais chez les personnes atteintes d’incontinence par impériosité, cette molécule est libérer indépendamment du besoin réel d’uriner et crée ainsi les spasmes qui provoquent les fuites urinaires.

La classe des anticholinergiques

C’est généralement la classe médicamenteuse la plus utilisé pour bloquer les récepteurs muscariniques de la vessie dans le cadre du traitement de l’incontinence urinaire.

Les anticholinergiques se fixent sur la vessie et ils empêchent ainsi l’acétylcholine de la stimuler et permettent ainsi de réduire les spasmes.

La liste des médicaments de l‘incontinence urinaire

Rappelons que l’utilisation d’un médicament n’est à envisager que dans le cadre d’une prescription médicale de votre médecin traitant ayant pris connaissance de tous vos antécédent médicaux, notamment chirurgicaux et allergiques.